Que vive le Printemps des poètes !

"Poésie sous parapluie" par des enfants d'une école du quartier de Compans Caffarelli à l'occasion du Printemps des poètes.
« Poésie sous parapluie » par des enfants d’une école du quartier de Compans Caffarelli à l’occasion du Printemps des poètes. Photo : I.Artus

Ce matin, à la sortie du métro Compans Caffarelli à Toulouse, j’ai été agréablement assaillie par un trio de jeunes garçons souriants sous deux parapluies : « Nous sommes la poésie sous parapluie, voulez-vous en écouter une ? » 

Et les voilà partis l’un après l’autre à déclamer Jean de La Fontaine et aussi Antoine de-Saint-Exupéry et son merveilleux Petit prince avec un enthousiasme particulier.

Quel bonheur de voir les enfants heureux de manier la langue française et la rendre accessible en s’en faisant les porte-voix ! « Voilà un Printemps des poètes bien vivant », je me dis,  » grâce à un ou une idée lumineuse de professeurs des écoles voisines, chapeau bas !

La place était pleine de bambins qui allaient et venaient de personne en personne tels des abeilles en recherche de fleurs pour déclamer leurs poésies.

Cette année, le Printemps des poètes célèbre l’Afrique jusqu’au 19 mars.

Dans ce continent, ils sont nombreux à manier la langue depuis longtemps pour raconter les histoires locales qui font la grande Histoire de leurs régions, de leur pays, on les appelle les griots.

Léopold Sédar Senghor, Amadou Ampâté Ba, figurent parmi les grands noms de la poésie africaine.

Pour Toulouse et la région Occitanie, voici où profiter de cette magnifique célébration de la poésie qu’est le Printemps des poètes, suivez le guide !

 

Isabelle Artus