Les marionnettes sages de Yase Tamam

La compagnie iranienne se produit à l'Espace Bonnefoy le 18 novembre dans le cadre de Marionnettissimo.
La compagnie iranienne se produit à l’Espace Bonnefoy le 18 novembre dans le cadre de Marionnettissimo. Crédit photo : Mani Lotfizadeh.

Avec leur spectacle « Count to one », la compagnie iranienne de théâtre de marionnettes Yase Tamam nous parle d’Amour. Celui, géant, universel, mille fois expérimenté, source de vie, d’ Omar Khayyam, grand poète soufi du Moyen-Age.

Dans ce spectacle qui met en scène trois soldats déposant les armes, Yase Tamam a choisi de s’appuyer sur « Les quatrains » de cet auteur qui en Iran, un des berceaux de l’humanité, est considéré comme une figure majeure de la littérature du pays.

Mais plus encore, il s’agit d’un enchanteur, d’un bienfaiteur, d’un faiseur d’étoiles…

Il est rare de pouvoir écouter, voir, s’imprégner de l’art de troupes aux cultures si différentes et de voyager, grâce à elle, bien loin, alors, honneur à vous les artistes, nous serons des vôtres, ce soir là, au centre culturel Espace Bonnefoy.

« La caravane de la vie passe dans l’étrangeté.

Viens, saisis le moment qui passe dans la joie.

Pourquoi pleurer les amis et leurs lendemains, Saki ?

Verse encore du vin, la nuit passe elle aussi ».

 Extrait des « Quatrains » d’Omar Kayyam, préfacés et traduits du persan par le Sayed Omar Ali-Shah. Editions Albin Michel.