Semaine culture pour Culturepositive

« Le promeneur d’oiseau », du réalisateur français Philippe Muyl est un film qui ne manque pas de superlatifs. A la fois le premier film chinois réalisé par un Français et la première coproduction franco-chinoise. Sensible, poétique, magnifiquement joué, il vous emporte dans cette Chine des villes et des champs encore méconnue visuellement, en abordant des thématiques de société contemporaine en changement profond.

Il était une fois un couple aisé de mégapole chinoise, toujours entre deux avions. Leur enfant unique, une fillette très gâtée, part cinq jours avec son grand-père découvrir où a vécu feu sa grand-mère, en pleine campagne. Une sorte de road-movie initiatique.

A travers le vieil homme, l’histoire pose la thématique de la transmission générationnelle, des valeurs de la tradition culturelle locale, de la vie effrénée des grandes villes, de la difficulté de communication, du choc de société entre les citadins et les campagnards.

« Avec grand-père, j’ai dormi dans une grotte parce qu’on s’était perdus ! J’ai grimpé dans un arbre vieux de 1000 ans ! J’ai fait un feu de camp ! J’ai aidé aux champs ! J’ai écouté les oiseaux de la forêt !…», racontera la petite citadine chinoise à son père. Grâce à ce périple, le grand-père aura transformé sa petite fille, réuni le couple et toute la famille.

Les couleurs nous influencent

« Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires  », lance Jean-Gabriel Causse sur le plateau des cinq dernières minutes de France2, citant Pierre Dac. Il est « color designer », spécialiste des couleurs et travaille pour des marques. Son livre « L’étonnant pouvoir des Couleurs », aux éditions du Palio, raconte l’influence des couleurs, sur nous-même, sur les murs des chambres et des écoles des enfants…

Pour cela, il s’est notamment appuyé sur des études scientifiques « passionnantes », dit-il. Les progrès actuels des neurosciences ont montré par IRM que « quand on regarde du bleu, les zones de la créativité, dans l’hémisphère droit, sont activées. Quand vous regardez du orange, les zones de la communication sont activées ».

Et l’on apprend, selon Jean-Gabriel Causse, que pour étudier, il est conseillé d’être en contact avec des couleurs chaudes, du orange, du rouge.

Il poursuit, citant une étude anglo-saxonne, en indiquant que le mauve augmenterait la fréquence sexuelle des couples. Cela donne envie de se pencher sur la question des couleurs et d’expérimenter notre ressenti pour les utiliser plus subtilement !

L’hymne à la vie de Charles Aznavour

Charles Aznavour a fêté ses 90 ans ce mois-ci. Défiant les lois de l’âge, le chanteur franco-arménien, ambassadeur de la chanson française, poursuit sa carrière sur scène ! Il se produira pour un concert exceptionnel le 10 octobre 2014 à l’Arena de Genève.

Regardez le chanter « La bohème » en concert, en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *